Le digital au service des commerces de proximité [Partie 2/3]

Publié le 03/02/2020 Fidélisation & Marketing Par Margot DAUBAN
La stratégie gagnante pour pérenniser les commerces indépendants et satisfaire les consommateurs : associer digital et commerce traditionnel.

Le digital au service des commerçants indépendants

Adaptés aux particularités des commerces indépendants, les services digitaux apportent de réels atouts : fidélisation des clients, augmentation du chiffre d’affaires et développement de la visibilité – autant de bénéfices qui assurent la pérennité d’un commerce.

Les consommateurs apprécient le e-commerce pour sa rapidité et sa praticité. L’enjeu pour les commerçants est donc de proposer une expérience d’achat similaire, en apportant en bonus l’authenticité du point de vente physique.

Associer digital et commerce traditionnel est donc une alliance gagnante. Mais comment, concrètement, prendre ce fameux virage digital ? Quels outils mettre en place pour fidéliser les consommateurs ? Voici quelques services simples à mettre en place, pour développer son marketing local.

Vers un marketing plus relationnel

  • Une carte de fidélité dématérialisée
    Les Français aiment les cartes de fidélité mais ont tendance à les perdre ou les oublier. La carte de fidélité dématérialisée, enregistrée dans le smartphone, pallie ce problème. Et si la plupart des enseignes proposent un programme de fidélité, ce n’est pas le cas des commerces de proximité. Pour les commerçants indépendants, la carte de fidélité est donc un réel différenciateur, qui permet de faire de ses clients de vrais habitués du quartier en récompensant leur fidélité.
  • Un programme de fidélité relationnel
    Le programme de fidélité associé à la carte doit récompenser plus que le seul acte d’achat. Loteries, jeux-concours, invitation… Les opérations relationnelles participent à faire des clients ses meilleurs prescripteurs !

Vers un marketing plus digital

Les commerçants indépendants ne doivent pas nécessairement vendre en ligne pour survivre. Mais être présents en ligne, oui ! Il est nécessaire d’investir dans des services web to store – c’est-à-dire des outils digitaux qui amènent les consommateurs en point de vente.

  • Un site internet
    Parmi la palette d’outils digitaux, le site internet est un indispensable. Selon une enquête réalisée en 2018 auprès de dirigeants de TPE-PME, un site internet dédié au point de vente permet d’augmenter de 73% la fréquentation et de 65% le chiffre d’affaires. Une brève présentation de l’activité, quelques photos attractives et des informations pratiques suffisent à amener une nouvelle clientèle.
  • Le Click and Collect
    Le Click and Collect est un catalogue en ligne. Le client peut y réserver un article, puis venir le chercher en magasin. Ce service de livraison est le 3ème préféré des Français, derrière la livraison à domicile et celle en point relais. Le Click and Collect est synonyme de ventes additionnelles, puisque 28% des consommateurs profitent du retrait en magasin pour réaliser des achats supplémentaires.

  • Les avis consommateurs
    C’est devenu un réflexe : avant de se rendre en magasin, les consommateurs consultent les avis en ligne. Les internautes tendent à se méfier des discours publicitaires et sont beaucoup plus sensibles aux commentaires à priori sincères. Les avis sur la page Google Map sont particulièrement précieux, puisque Google les prend en compte dans les résultats de recherche : un atout de taille pour le référencement local !


Vous souhaitez prendre le virage du digital ?
Pour découvrir notre offre à destination des commerçants indépendants, cliquez ici.
Pour découvrir notre offre à destination des centres-villes, cliquez ici.

 

mm
A propos de l'auteur

Margot DAUBAN

Margot gère le planning éditorial du blog pour vous proposer régulièrement de nouveaux contenus sur la fidélisation client et les animations marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *